Skip to content
Menu
Menu
Menu
Menu

Un jeune loup aux dents longues

Jeune espoir français de la catégorie des poids lourds, Tamerlan Albiekov, 23 ans, aborde sa carrière de MMA avec confiance et ambition. Entouré par plusieurs stars de la discipline, dont le célèbre Khamzat Chimaev, il évolue dans un cadre idéal, et aspire maintenant à se faire un nom dans la cage d’HEXAGONE MMA. Prochain rendez-vous à Dijon, le 10 février 2024.

Depuis quelques années, une salle d’entraînement de Stockholm concentre l’attention de tout le monde du MMA. Célèbre pour ses méthodes de travail intensives et pour les champions qui y résident, le Allstars Training Center jouit d’une aura de prestige, qui accompagne tous ses représentants lors de leurs sorties dans la cage. Le Français Tamerlan Albiekov, 23 ans, fait justement partie de ces gens-là. « À la base, j’étais juste venu pour faire un camp de deux semaines en Suède. Mais Khamzat Chimaev, la star de la salle, m’a proposé de rester m’entraîner. C’est un peu grâce à lui que je me suis intégré, il m’a ouvert la porte. » Entre les deux hommes, le courant est notamment passé du fait de leurs racines communes, implantées dans le Caucase. Car même s’il vit en France depuis une quinzaine d’années, Tamerlan Albiekov est originaire de Tchétchénie, une petite république intégrée dans la fédération de Russie.

« Un état d’esprit guerrier »

« Je suis arrivé en France en 2007, et mon adaptation s’est très bien passée », se remémore le jeune combattant. « J’ai vite appris à parler la langue, j’ai eu mon bac scientifique, et j’ai même commencé des études de médecine ! Mais finalement, j’ai arrêté l’université. C’était difficile, et je voulais faire du MMA. » Car depuis sa découverte des arts martiaux mixtes, après dix ans de pratique du judo, Tamerlan Albiekov aspire à mener une grande carrière dans la cage. Et outre ses talents de combattant, le jeune homme mise également sur son mental pour performer au plus haut niveau. « De part notre passé difficile, les Tchétchènes ont un état d’esprit guerrier. Je pense que ça m’aide beaucoup, et que ça va continuer de m’aider dans le futur. » Confiant, mais plein d’humilité, Tamerlan Albiekov est bien parti pour faire parler de lui.